Urgences Ophtalmiques

Les situations d'urgence ophtalmologique

Les symptômes relevant d'une urgence médicale s'articulent autour de 3 axes : L’œil rouge, une baisse d'acuité visuelle et des douleurs oculaires.
Un traumatisme oculaire (choc, perforation, projection chimique) est aussi un motif de consultation dans les services d'urgences ophtalmologiques.

L’œil rouge associé à une douleur et/ou à une baisse d'acuité visuelle est une situation d'urgence.

Il faut donc séparer la vraie douleur d'une sensation de grain de sable ou de brûlures.
L’œil rouge sans douleur et sans baisse d'acuité, est impressionnant mais habituellement sans gravité chez l'adulte.

Une rougeur franche en nappe et homogène. Souvent causée par une fragilité capillaire associée à un effort violent (constipation, accouchement, toux violentes) entraînant une augmentation de la pression veineuse. L'hémorragie sous-conjonctivale peut aussi être due à des troubles vasculaires, il est alors conseillé d'en parler à votre médecin généraliste.

L’œil rouge douloureux et purulent, est une urgence ophtalmologique.

La rougeur est diffuse avec sensation de sable. La conjonctivite peut être bactérienne (sécrétions purulentes et abondantes) ou virale (secrétions peu abondantes, démangeaisons et risque de contagion élevé). Une légère baisse de l'acuité visuelle et/ou par une gêne lumineuse sont considérés comme étant des facteurs de gravité accrue. La conjonctivite allergique (fortes démangeaisons, faibles sécrétions) d'apparition brutale et souvent chronique ou saisonnière est plutôt sans gravité.

L’œil rouge douloureux avec une baisse d'acuité visuelle, est une urgence ophtalmologique extrême. Le risque de perte de chance est élevé.

La rougeur est intense et plus marquée autour de la cornée qui peut aussi perdre sa transparence. L’œil peut présenter une dureté anormale et la pupille peut être bloquée en position dilatée. La crise de glaucome peut engendrer une baisse de l'acuité visuelle, une forte douleur oculaire, des maux de tête importants. La douleur est moins marquée que dans le cas du glaucome et la pupille peut être contractée. L'uvéite peut engendrer une baisse d'acuité visuelle.

Sensation de grain de sable avec une légère baisse d'acuité visuelle, urgence ophtalmologique.

La douleur est localisée sur l'œil (sensation de corps étranger). La kératite peut engendrer une légère baisse d'acuité visuelle et/ou une sensibilité accrue à la lumière.

Baisse d'acuité visuelle et/ou de champ visuel, urgence ophtalmologique.

Une baisse d'acuité visuelle brutale, une diminution du champ visuel, l'apparition de flashs lumineux, la vision d'une tache noire fixe ou une vision déformée peuvent être des motifs de consultation aux urgences ophtalmologiques.

Baisse d'acuité visuelle transitoire ou maux de têtes. Ces symptômes lorsqu'ils sont isolés ne sont rarement des motifs de consultation en urgence.

Une baisse d'acuité visuelle transitoire ou des maux de tête peuvent nécessiter le port de lunettes. Que faire en cas d'urgence ophtalmologique

LES RÈGLES D'OR : 

Ne jamais prendre de traitement sans avis médical.
Arrêter immédiatement le port de lentilles en cas de conjonctivite ou de kératite.
Rincer abondamment en cas de projection de produits chimiques et se diriger sans délai au service d'urgences ophtalmologiques le plus proche.
En cas de baisse brutale de l'acuité visuelle ou de diminution du champ visuel, de crise de glaucome ou d'uvéite, vous devez vous diriger sans délai au service d'urgences ophtalmologiques le plus proche.
Moins urgents, les autres signes d'appel nécessitent aussi une consultation en urgence car il subsiste un risque de perte de chance.

Il vaut mieux s'entendre dire « Tout va bien » plutôt que « Pourquoi vous n'êtes pas venus plus tôt.
Ne pas encombrer les urgences inutilement.
Perdre ses lentilles de contact ou avoir ses lunettes cassées, même si c'est très handicapant cela ne relève pas d'une urgence médicale!

OÙ S'ADRESSER EN CAS D'URGENCE OPHTALMOLOGIQUE :

Les matinées des jours ouvrables, vous pouvez vous adresser aux consultations et services d'ophtalmologie des hôpitaux de l'AP-HP suivants :

Ambroise Paré, Avicenne, Bicêtre, Bichât, Claude Bernard, Beaujon, Cochin, Louis Mourier, Lariboisière (également l'après-midi de 13h 30 à 17h 30), Pitié-Salpêtrière, Saint-Antoine, Saint-Louis, Tenon, tous les jours (matinée et après-midi, sauf la journée du mercredi et l'après-midi du vendredi).

Les après-midi, nuits, dimanches et jours fériés, adressez vous à :

Centre Hospitalier National d'Ophtalmologie 28, rue de Charenton 75012 PARIS
Téléphone : 01.40.02.15.20

Pour les enfants, vous pouvez vous adresser aux consultations et services d'ophtalmologie des hôpitaux de l'AP-HP suivants :

Necker-Enfants Malades, Robert Debré , Armand Trousseau et Saint-Vincent de Paul.

 

 

Rétinopathie diabétique

LA RETINOPATHIE DIABETIQUE : Dépistage simple, rapide et sans douleur.   

Le diabète touche 347 millions de personnes dans le monde . Cette maladie chronique peut endommager le cœur, les vaisseaux sanguins, les yeux, les reins et les nerfs. Parmi les complications liées au diabète atteignant les yeux, la Rétinopathie Diabétique peut mener à la cécité lorsqu’elle se développe.

QU’EST-CE QUE LA RETINOPATHIE DIABETIQUE ?  

Le mot « rétinopathie » signifie que la maladie touche la rétine , c’est-à-dire la zone au fond de l’œil qui nous permet de voir ; et le mot « diabétique », que cette maladie est due au diabète.   

QUI EST CONCERNE ?  

La rétinopathie diabétique touche 40% des diabétiques  (de type 1 et 2). Elle est la première cause de non voyance chez les moins de 50 ans. En France, on déplore 1000 cas de cécité oculaire totale chaque année  pour cause de Rétinopathie diabétique non dépistée à temps.  

COMMENT SE DEVELOPPE LA MALADIE ?  

L’excès de sucre  dans le sang causé par le diabète a pour effet d’endommager progressivement nos artères et nos veines . Fragilisés, les vaisseaux sanguins de la rétine se rompent, créant des petits saignements . Au début, les atteintes sont périphériques et souvent invisibles sans un examen spécifique . Si on laisse s'étendre la maladie, celle-ci finira par toucher le centre de la rétine, créant des troubles graves et irréversibles de la vision.   

A savoir : Même sans symptômes (vision floue ou fluctuante, lettres déformées, difficulté pour passer de la lumière à l’obscurité), la maladie est bien présente et évolue de façon silencieuse. Il est donc conseillé d'agir avant la baisse de vision et l'apparition des complications irréversibles.  

Certaines périodes de la vie (puberté, au cours d’une grossesse, une opération de la cataracte ou encore en cas d’insuffisance cardiaque ou rénale) peuvent augmenter le risque de complications de la maladie. Elles nécessitent donc une vigilance accrue.

COMMENT LA TRAITER ?  

Certains traitements  (notamment le laser) existent pour freiner l’évolution de la maladie et éviter la cécité mais ils ne permettent actuellement pas de retrouver une vision nette car les atteintes sont  irréversibles .  

Le contrôle  strict de son diabète  et de l’hypertension artérielle sont indispensables mais suffisent pas toujours pour se prémunir de la rétinopathie diabétique, le meilleur traitement passe par la prévention .  

LA PREVENTION AVANT TOUT !  

Le plus souvent, le dépistage de la maladie se fait par l’intermédiaire des examens suivants : la mesure de l’acuité visuelle accompagné de l’indispensable examen du fond d’œil qui permet de dépister la maladie à un stade précoce.

L’examen de Fond d’œil classique est réalisé par l'instillation de collyres pour la dilatation pupillaire , cette pratique expose à certains risques . De plus la conduite d'un véhicule est déconseillée pendant plusieurs heures après l'examen.  

Mais plus récemment, le Rétinographe non mydriatique est apparu. Moins contraignant, il permet une photographie numérique en haute définition du fond d'œil sans dilatation de la pupille. Précis, rapide et sans risques , cet examen, reconnu et approuvé en France par la Haute autorité de Santé, est réalisé par des professionnels de la filière santé visuelle dans les centres de vision spécialisés comme Ophtacity

DIABETIQUES, PRESERVEZ VOTRE VISION

Dépistage annuel
+
Équilibre de la glycémie et de la tension
+
Préserver son capital santé (pratique régulière d'une activité physique et bonne alimentation)
=
Vision préservée

 

Pour en savoir plus sur la rétinopathie diabétique : 

L'OMS est l'autorité directrice dans le domaine de la santé des travaux ayant un caractère international au sein du système des Nations Unies : 

LIRE PLUS...

La HAS est une autorité publique indépendante qui contribue à la régulation du système de santé par la qualité : 

LIRE PLUS...

Université de médecine de Grenoble : 

LIRE PLUS...

contact-exavue-optometriste-opticien-paris

Prendre rendez-vous

C'est très simple et en quelques clics

Pour prendre rendez-vous avec l'un de nos spécialistes pour un bilan visuel complet merci de cliquer sur le bouton suivant

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer